L'utilisation de la chaleur résiduelle

Les eaux usées présentent une source d’énergie bon marchée, étant donné qu’elle se reproduit continuellement dans les grandes villes et dans les grands organismes d’exploitation. La chaleur produite, qui jusqu’à présent repartait des égouts sous forme de déchet, peut être valorisée avec la technologie adéquate.

La valorisation de la chaleur n’affecte pas desaventageusement la composition des eaux usées, c’est-à-dire que l’assainissement où les paramètres de la production bioénergétique ne changent pas suite à l’extrait de chaleur.

Les eaux usées communales, domestiques et industrielles peuvent également être source d’énergie. La température des eaux usées communales se trouve habituellement entre 10 et 20 °C, tandis que les eaux usées industrielles peuvent être plus chaudes. Leur température ne diminue pas en-dessous de 10 0C en hiver non plus.

Les valeurs d’efficacité énergétique de la chaleur des eaux usées sont essentiellement plus favorables             que celles de l’énergie géothermique et de l’énergie des eaux souterraines, à cause de la température presque constante des eaux usées. Valeurs caractéristiques :

  • chauffage (COP):   5,0 – 6,5, considérant l’énergie auxiliaire: environ 4,5
  • réfrigération (EER): 7,5 – 8,5, considérant l’énergie auxiliaire: environ 6,5

Étant donné qu’il est nécessaire de disposer d’environ 3400 m3/jour de débit d’eaux usées pour une performance de 1 MW, les eaux usées propres aux bâtiments ne sont pas suffisantes pour couvrir les solutions de chauffage et de réfrigération. Les projets doivent donc être aménagés à proximité des collecteurs principaux des communes.